Artisanat pour tous

INDEXCONVERSIONSAIDEABREVIATIONSEMAIL

Répertoire des dentelles

page précédente Page 2 liste des dentelles page suivante

image
6 7 8 9 10



#6 - Arménienne, dentelle

Faite à Chypre, en Turquie et en Grèce, cette dentelle deux fois millénaire est travaillée avec un noeud spécial qui la différencie de toutes les autres dentelles. Une autre différence vient de la technique. Alors que les autre dentelles sont formées avec l'aiguille pointant vers la dentellière, celle-ci se travaille avec l'aiguille pointant à l'opposé de la dentellière.




#7 - Arras, dentelle

Une dentelle blanche, ainsi appelé d'Arras, en France, la ville de sa fabrication originale. Elle est simple et presque uniforme en conception, très ferme au toucher, et comparativement bon marché. Elle est fait sur un fond Lisle. Les anciens modèles d'Arras en fines dentelles atteignirent leur paroxysme d'excellence pendant le premier Empire, entre 1804 et 1812, mais depuis, ils sont passé de mode.




#8 - Aurillac, dentelle d'

Située dans le Cantal, au sud de l'Auvergne, la ville d'Aurillac est célèbre pour ses dentelles. En 1665, elle figurait sur la liste des manufactures royales établies par Colbert ; on y fabriqua alors pendant une dizaine d'années des points de dentelle à l'aiguille appelés "Points de France". Cette technique n'atteignit cependant jamais le degré de perfection obtenu dans d'autres manufactures, celle d'Alençon par exemple.

Héritière en revanche d'une riche tradition régionale dans le domaine du travail aux fuseaux, Aurillac assura tout naturellement sa réputation avec la production d'ouvrages d'or et d'argent. Malgré leur qualité, ils souffrirent de l'utilisation du terme "Point d'Espagne" qui désignait à l'époque toute dentelle d'or et d'argent, quelle qu'en fut sa provenance. Seuls les intendants royaux mentionnaient le "Point d'Aurillac" dans leurs rapports sur l'état de l'industrie dans les provinces. Le fait que le public ignorait que ces dentelles provenaient d'Aurillac a sans doute contribué au déclin de la production de cette ville. Après son heure de gloire sous le règne de Louis XIV, Aurillac a produit à une très petite échelle des dentelles d'un style probablement peu différencié de celui du Puy, jusqu'à la Révolution.




#9 - Battenberg, dentelle

La dentelle Battenberg a été créée lorsque la reine Victoria d'Angleterre a nommé son beau-frère comme le premier duc de Battenburg à la fin des années 1800. Chaque duc anglais avait son propre motif de dentelle. Ainsi, un nouveau style de galon de dentelle appelée Battenberg a été inventé et est devenu très populaire, surtout avec l'arrivée aux États-Unis du galon usiné qui permettait la création de dentelles plus rapides. La Battenberg utilise un galon plus grossier que la plupart des autres dentelles en rubans. Les bandes de galons faits à la machine sont configurés pour suivre un dessin tracé sur papier de soie en dessous, puis ancrées avec des points de dentelle faits à la main.




#10 - Bayeux, dentelle de

Préparée à partir de fils de soie noire, c'est une dentelle aux fuseaux. Plus la dentelle est large et complexe, plus il faut de fuseaux. La dentelle se réalise en suivant des lignes tracées et des points codés sur un carton piqué et fixé sur un métier. Pour assembler plusieurs bandes de dentelles, on utilise le point de raccroc, point invisible réalisé à l'aiguille. C'est une dentelle au dessin figuratif, à dominante de décors floraux, avec des motifs architecturaux tirés de l'ornementation classique : perles, rais de coeur, godrons, feuillages stylisés (acanthes, palmettes,...) coquilles, vasques, entrelacs.

Elaborée à partir des dentelles qui se fabriquaient dans la région de Paris et de Chantilly, la "Dentelle de Bayeux" a pris véritablement forme dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, pour devenir un style à part entière au 19e siècle. La dentelle de Bayeux permet des motifs ombrés et des décors très riches. Les dentellières d'aujourd'hui créent des motifs contemporains. Les points : la grille, grille Cantille, toile et mat, fond vitré, fond chant, fond alençon, pointignans.



Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics