Artisanat

INDEXCONVERSIONSAIDEABREVIATIONSEMAIL

Répertoire des dentelles

page précédente
Page 8
liste des dentelles
page suivante



image

Picot Bigouden

Ce picot est une broderie Irlandaise qui fut amenée par des religieuses en Bretagne (n'oubliez pas que les Bretons et les Irlandais ont la même origine). Se sont en effet des motifs crochetés autour d'un "fil à roti" et assemblés par des chaînettes à picots. Elle possède les motifs de base suivant : La chaîne, le rouet, la rose, l'éolienne. Pour toutes bordures décoratives : Les clochettes, les huits. Certaines dentelles sont un assemblage de différents motifs, reliés par des picots, puis elles sont incrustées dans une toile de lin. Dans le pays Vannetais les châles traditionels sont également faits en dentelle Irlandaise.




image

Pita, dentelle

Cette dentelles des Açores est faite aux aiguilles à tricoter avec un fil unique. Ce travail qui ne semble pas s'associer aux dentelles par la technique n'en est une que par le résultat diaphane, presque aussi fragile qu'une toile d'araignée. La plupart des pièces de ce genre datent du début du 19e siècle.




image

Point appliqué

Des motifs faits séparément aux fuseaux sont appliqués sur une gaze faite à la machine. Cette technique permettait de sauver du temps et ainsi de créer des pièces moins dispendieuses pour ceux et celles qui ne pouvaient se permettre une dentelle sur fond aux fuseaux.




image

Point Branscomb

Cette dentelle en lacets est de type Battenberg. Elle est travaillée avec un nombre limité de fuseaux (12 ou 24). C'est une dentelle assez récente, en ce point que les lacets sont espacés et que les vides ainsi créés sont remplis de points divers. Les dentelles en lacets plus anciennes (comme la Talaverana d'Espagne) comportent des lacets très serrés, qui empêche la création de vides à remplir. Cette dentelle est appelée "mi-main" parce que le lacet qui la constitue est mécanique et l'assemblage est fait à la main.




image

Point d'Alençon

Cette dentelle à l'aiguille a été créée par Madame Gilbert, qui connaissait déjà le Point de Venise, sous la tutelle de Colbert, ministre de la cour de Louis XIV, en France. Lorsque vers 1730, les dentelles furent classées en catégories hiver et été, la dentelle d'Alençon fut reconnue comme dentelle d'hiver car elle était plus épaisse et plus lourde que la Mechlin ou le Point d'Angleterre, dentelles d'été. Le Point d'Alençon est fait de petites pièces réunies par la suite par un point nommé "assemblage". Sur les exemples de dentelle les plus anciens, du cordonnet fait de poils de cheval blanchis étaient utilisés pour donner plus de corps. Vers 1700, cette dentelle était connue comme "Point de France" et était jointe par des "brides picotées". Le fond était en "réseau ordinaire" vers cette même période, c'est-à-dire que le fil est ramené après la fin de chaque rang, puis à partir de 1730 le "petit réseau" le remplaça.




image

Point d'Angleterre

Cette dentelle Belge, qui représente des fleurs, des gens, des animaux et même parfois des scènes bibliques, date de la fin du 17e siècle. C'est une dentelle qui n'est pas en continu et des fils courent sur l'endos. Elle n'a pas de cordonnet de soie mais les bords des motifs étaient en relief pour les détails intérieurs, comme les séparations de feuilles ou de pétales, un détail qui la différencie des dentelles Mechlin et des autres dentelles Belges. Le fond est fait d'un filet de Bruxelles (Brussels reseau) et occasionnellement avec des remplissages à l'aiguille. Son nom de "Point d'Angleterre" vient de l'interdit du roi Charles II contre l'importation de dentelles étrangères pour promouvoir l'art local. En changeant son nom, elle passa facilement à la douane.




image

Point d'Arenys

Ce type de dentelle Blonde aux fuseaux est originaire de Arenys de Mar, en Espagne. C'est une dentelle délicate, faite de lin ou de coton blanc, jamais de soie, et utilisée dès le 15e siècle pour orner les ornements religieux. Un motif courant est le médaillon rempli de point filigrane. Le fond est en tulle et les motifs sont soulignés d'un cordonnet de fils plus épais. Cette dentelle sert aussi à faire des insertions et des appliqués pour les châles, mantilles, la literie, le linge de table et pour faire des bordures.




image

Point de Barcelone

Cette nouvelle dentelle aux fuseaux espagnole fut développée dans la première moitié du 20e siècle à Barcelone. C'est une dentelle en lacets qui combine le travail à l'aiguille et aux fuseaux. Elle sert principalement à créer de larges pièces (2,000 heures), où les motifs faits aux fuseaux par différentes dentellières sont ensuite assemblés à l'aiguille. Les motifs sont inspirés de structures architecturales prises aux cathédrales, comme les croix, les cloches, les arches, les emblèmes et les motifs en fer forgé.




image

Point de Catalogne

Cette dentelle espagnole vient de Catalogne et se travaille en lacets, avec un nombre limité de fuseaux (12 ou 24). Elle est très légère quoique d'apparence plutôt opaque, car le filet est serré entre les lacets. Ceux-ci sont soit en continu ou non et les fils sont en fin coton blanc. Les courbes sont tracées en parallèle avec le respect d'un axe vertical entre elles. Les lacets ne se chevauchent jamais et ne forment pas la bordure extérieure.




image

Point de Flandres

Développée à Bruxelles vers le milieu du 19e siècle à partir des dentelles aux fuseaux déjà existantes, pour accélérer la production, elle est de facture plus grossière (plus gros fil et plus grand format) mais sa blancheur et la grâce des ces motifs rythmés en font une des plus belles dentelles sur carreau. Les motifs consistent en feuilles, fleurs et rouleaux. Le dessin est formé en sections et liés ensemble par des "coutures" ou des "barrettes" pendant le travail, et non par après comme pour la dentelle Honiton. Des voiles de mariées de cette dentelle consituent des pièces de collection ou d'héritage familial.



Conditions d'utilisation




Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous". Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.

This is a personal site created in 1998, with monthly updates ever since. It has not be "upgraded", so, there is no interactive page, no "likes", no videos or even animations, no comments box either. So, if you want to communicate with me, please email me at the address at top of page.





Web Analytics