Artisanat pour tous

INDEXCONVERSIONSAIDEABREVIATIONSEMAIL

Peinture décorative

Technique de base

La peinture décorative désigne toute technique qui va au-delà de la simple couche de peinture opaque. L'utilisation de peinture semi-transparente appelée glacis permet de réaliser des effets texturés, des reliefs, des mouvements de couleurs et aussi des faux, comme l'aspect du bois d'oeuvre, du métal terni ou vert-de-grisé, de la pierre brute ou du marbre poli sur du plâtre, du bois d'espèces différentes, de la pierre ou du métal.

Ainsi, un chandelier en céramique peut être peint de telle sorte qu'il semble en métal vieillot, rouillé ou taché de vert-de-gris, un cadre en contreplaqué peut prendre l'apparence du chêne massif et une petite boîte en pin peut devenir un coffre au trésor en bois d'acajou ou en marbre poli.



Les fournitures de base comportent des peintures murales ou des couleurs acryliques, des apprêts pour les surfaces brutes, différents pinceaux ou brosses, éponges naturelles ou chiffons de coton pour les applications. Il faudra aussi des papiers abrasifs ou des décapants pour enlever les vernis, poncer les objets brillants, trop lisses, ou cirés; de la pâte à bois pour boucher les trous, etc.

Tous les supports doivent être fermes, propres et secs. Mélangez la peinture avant et pendant l'application pour qu'elle reste homogène. Respectez les temps de séchage entre deux couches. Poncez les surfaces brillantes pour que la couche supérieure adhère bien.

 

Fournitures plus spécialisées

Alcool à brûler = Ce solvant pour peintures à l'eau permet de ramollir et de retirer une peinture si on l'utilise avant le séchage complet et sert aussi à nettoyer les pochoirs.

Brosse à pochoir = La traditionnelle brosse à pochoir est munie d'une tête plate et d'un manche court et sert à tamponner la peinture en place. Dans certains cas, elle peut être remplacé par un petit rouleau.

Glacis = La plupart des glacis sont mats et sont composés d'un volume égal de peinture, de médium retardateur et d'eau. Il est conseillé de mélanger le médium retardateur à la peinture avant d'ajouter l'eau.

Médium craqueleur = Ce produit n'est utilisé que pour donner un effet de craquelures plus ou moins prononcé sur une surface. C'est un produit visqueux et transparent que l'on applique entre deux couches de peinture pour faire craqueler la couche supérieure et ainsi montrer la couche inférieure au travers des fentes laissées par le produit. Comme toute humidité en surface réactiverait le médium craqueleur, la surface doit obligatoirement être protégée par un vernis acrylique mat ou satiné.

Médium retardateur = Ce produit rallonge le temps de séchage, donne de la transparence aux glacis et fixe l'impression laissée par un outil utilisé pour un effet particulier.

Papier abrasif à l'eau = Il sert entre deux couches de vernis, pour faciliter l'adhérence de la couche supérieure.

Papier abrasif à sec = Le papier à sec sert à poncer le bois brut, à enlever les imperfections ou à vieillir, en enlevant les couches supérieures de peintures comme le ferait l'usure du temps.

Peigne = Les peignes commerciaux sont en acier ou en caoutchouc mais on peut en fabriquer en carton, en plastique, ou en cuir. Ils servent à imiter les veines du bois ou celles de certaines pierres comme la malachite, ou à dessiner de façon géométrique.

Peintures = Les peintures décoratives de réalisent avec de la peinture acrylique satinée pour la première couche comme pour les glacis. La texture moins poreuse et la brillance de la peinture satinée permet de mieux travailler le glacis qu'une première couche mate qui l'absorberait très vite.

Certaines nuances ne se trouvent pas dans le commerce. Dans ce cas, la solution consiste à mélanger soi-même des tubes de couleur intense avec de la peinture murale à l'eau pour obtenir une première couche ou une sous-couche; on ajoute de la peinture acrylique et/ou un médium retardateur et de l'eau pour préparer un glacis. Les couleurs utilisées par les élèves d'arts plastiques constituent des pigments assez satisfaisants.

Allongez les couleurs avec un peu d'eau avant de les ajouter à la peinture ou au glacis. Ceci permet de donner un mélange homogène et évite qu'une traînée de couleur pure n'apparaisse dans le décor final (filtrez la peinture à travers un vieux collant peut éviter ce désagrément).

Plumes = Les plumes d'oie ou de dinde servent à ajouter des veines au faux marbre d'une façon qu'il serait impossible à recréer avec un pinceau.

Ruban-cache = Cet adhésif de protection protège les contours des surfaces qui sont gardées à nu ou sépare les couleurs parallèles. Le ruban-cache risque moins d'endommager la surface qu'un adhésif ordinaire, tout en adhérant suffisamment pour que la peinture ou le vernis ne s'infiltre pas en dessous. Passez le dos de l'ongle du pouce sur le bord du ruban pour vous en assurer.

 

Préparation du support

Pour la plupart des peintures décoratives, la préparation nécessaire dépend du support.

Surfaces brutes:

Boiseries = colmatez les fentes et les trous éventuels, poncez les applications de bois-plastique, les bords bruts et égaliser la surface. Appliquez une couche d'apprêt puis deux couches de peinture de base.

Céramique = Poncez puis appliquez une couche de colle PVA pour que la peinture adhère. Appliquez ensuite deux couches de la couleur de base.

Ciment = appliquez deux couches de peinture de base.

Maçonnerie = appliquez deux couches de peinture de base.

Métal = Appliquez une couche d'apprêt pour métaux avant la peinture de base.

Placoplâtre = appliquez deux couches de peinture de base.

Plastique = Poncez puis appliquez une couche de colle PVA pour que la peinture adhère. Appliquez ensuite deux couches de la couleur de base.



Surfaces peintes

Lavez les surfaces avec de l'eau additionnée de détergent pour éliminer la graisse et les saletés. Rincez bien.

Boiseries = Poncez les bords inégaux, colmatez les fentes et les trous éventuels puis appliquez une couche d'apprêt. Terminez par deux couches de la couleur de base.

Céramique = Poncez les bords inégaux, colmatez les fentes et les trous éventuels puis appliquez une couche d'apprêt. Terminez par deux couches de la couleur de base.

Ciment = Rebouchez les trous éventuels puis lissez la surface avec une couche d'apprêt; appliquez ensuite deux couches de la couleur de base.

Maçonnerie = Rebouchez les trous éventuels puis lissez la surface avec une couche d'apprêt; appliquez ensuite deux couches de la couleur de base.

Métal = Poncez les bords inégaux, colmatez les fentes et les trous éventuels puis appliquez une couche d'apprêt. Terminez par deux couches de la couleur de base.

Placoplâtre = Rebouchez les trous éventuels puis lissez la surface avec une couche d'apprêt; appliquez ensuite deux couches de la couleur de base.

Plastique = Poncez les bords inégaux, colmatez les fentes et les trous éventuels puis appliquez une couche d'apprêt. Terminez par deux couches de la couleur de base.

Plâtre = Rebouchez les trous éventuels puis lissez la surface avec une couche d'apprêt; appliquez ensuite deux couches de la couleur de base.

 

Technique de base, pour tous les motifs, toutes les textures

  • Préparez la surface (nettoyage et application d'un apprêt, soit pour rendre le support moins absorbant ou pour le rendre assez rude pour que la peinture subséquente tienne en place).
  • Appliquez la peinture de base à l'aide d'une brosse, pour les petites surfaces, ou d'un rouleau pour les grandes (comme un mur).
  • Appliquez un cache sur les parties qui ne doivent pas être travaillées. Passez le dos de l'ongle du pouce sur le cache pour que la peinture ne glisse pas en-dessous.
  • Préparez le glacis: un volume de peinture, un volume de médium retardateur et un volume d'eau sauf indications contraires.
  • Appliquez le glacis à la brosse. Pour les grandes surfaces travaillez sur un mètre de largeur à la fois.
  • Faites le motif dans le glacis frais (l'applicateur change dépendant de la texture désirée).
  • Laissez sécher.
  • Terminez avec deux couches de vernis mat ou satiné, en laissant la première couche sécher complètement et en la ponçant légèrement au papier à l'eau avant la seconde couche pour que la deuxième adhère bien à la première et ne s'écaille pas.
  • .
  • Retirez les caches, en ayant soin de ne pas arracher de peinture (le médium craqueleur a tendance à glisser sur le cache, découpez celui-ci au stylet).



Certaines textures, comme les craquelures, nécessitent un produit spécial, mais ce sont des exceptions. La plupart n'ont besoin que d'une brosse, d'un chiffon ou même d'un morceau de plastique pour l'application. Utilisez des produits de qualité, vous y gagnerez autant en temps qu'en efforts car des broses qui perdent leurs poils ou une peinture qui coule ou ne cache rien ne donneront jamais de bons résultats, quel que soit le temps que vous y consacrez.





Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.

web
analytics