Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Batik

Le batik, soit la teinture à cire perdue, était connu dans l'Égypte ancienne, probablement avec une pâte plutôt que de la cire. De nos jours, cet art traditionnel est surtout présent en Chine, en Afrique, en Inde, et en Indonésie. Chaque pays a développé ses méthodes, mais les techniques de base sont restées les mêmes. On crée des imprimés au batik en enduisant de cire les parties qu'on veut réserver et en plongeant le tissu dans un ou plusieurs bains de teinture. Quand on enlève la cire, seules les parties non enduites auront été imprégnées de la couleur.
image


Fournitures

  • tissu
  • paraffine et cire d'abeille
  • pinceaux
  • fusain
  • bain-marie ou l'équivalent
  • teintures
  • papier journal
  • bacs pour teintures
  • gants caoutchouc
  • papier buvard
  • planche à repasser et fer
  • planche à pain ou mitaine de four
  • thermomètre à bonbons


Technique

Le coton uni de teintes pâles se prête bien à ce traitement alors que les tissus synthétiques ne se teignent pas ou donnent des résultats décevants.

Lavez les pièces neuves au savon, pour les débarrasser de leur apprêt, et faites-les sécher au préalable.

Employez des teintures à l'eau froide pour ne pas faire fondre la cire et commencez par les coloris les plus pâles. Préparez le bain en suivant le mode d'emploi.

Tracez le motif au fusain ou au crayon gras.

Tendez le tissu et fixez-le sur un vieux cadre à tableau ou un métier à tapisserie, avec des punaises.

Faites chauffer 1 lb de paraffine et 5 c. à soupe de cire d'abeille au bain-marie avec un thermomètre à bonbons jusqu'à ce que celui-ci marque 170° F. La cire doit être retirée du feu avant que de la fumée ne s'en dégage, et ne doit pas surchauffer.

Les parties recouvertes de cire devraient être transparentes. Si elles semblent opaques et blanches, c'est probablement que la cire n'était pas assez chaude pour pénétrer le tissu.


Évitez les gouttes de cire chaude en plaçant le contenant de cire le plus près possible de votre travail.

Le haut du bain-marie étant très chaud, employez un sous-plat épais, un grand gant de four ou une planche à pain pour protéger la table.

Avec un petit pinceau, appliquez la cire fondue sur les parties que vous voulez réserver. Il faut travailler assez rapidement car la cire refroidit vite et demande d'être réchauffée. Il est pratique d'avoir sous la main des pinceaux de tailles différentes, du plus petit pour les détails au plus large pour remplir de grandes surfaces.

image

On peut craqueler la cire lorsqu'elle recouvre de grandes surfaces en dessinant des nervures au moyen d'un couteau tranchant ou de la lame d'un stylet.

La teinture s'infiltrera un peu dans les craquelures, cela évitera les grandes surfaces de couleurs ininterrompues.

Une fois la pose de la cire et les nervures terminées, détachez doucement la pièce de son cadre.

Pressez légèrement le tissu pour permettre de créer des craquelures supplémentaires.

image

Plongez-le dans le bain de couleur en suivant le mode d'emploi.

Rincez, étendre et laissez sécher complètement sans retirer la cire. Ne pas appliquer de chaleur ni le tordre.

image

Lorsque le tissu est sec, choisir les endroits où une deuxième couleur sera appliquée. On peut alors soit éliminer la cire (voir étape suivante) et en appliquer une deuxième couche sur les endroits à masquer pour le deuxième bain de couleur, soit ajouter d'autre cire à la première application.

Plonger ensuite le tissu dans le bain de teinture de la deuxième couleur, et ainsi de suite pour toutes les couleurs subséquentes.

image

Pour enlever la cire, posez du papier journal sur une planche à repasser. étendez le tissu entre plusieurs épaisseurs de papier absorbant.

Réglez le fer à repasser à un cran au-dessous de Coton. Repassez des deux côtés et changez le papier à mesure qu'il s'imbibe de cire.

Enfin, lavez le batik soigneusement, faites-le sécher et repassez-le normalement.

image

Tjanting

Plusieurs batiks traditionnels que l'on reconnaît facilement à leurs dessins linéaires et détaillés sont réalisés avec le tjanting.

image
C'est un petit réservoir à cire en cuivre, dont le bout du manche est muni d'un bec fin. On le trempe directement dans la cire fondue. La cire est ensuite appliquée en filet sur le tissu.

Pour arrêter un tracé au tjanting, revenez sur la ligne et glissez un morceau de carton ou un couvercle de plastique sous le bec de façon à bloquer le jet de cire. Le tjanting est disponible dans certaines boutiques de matériel d'art et d'artisanat ou chez les fournisseurs spécialisés. Certains possèdent deux ou trois becs permettant de tracer deux ou trois lignes parallèles.

À défaut d'un tjanting, utilisez un pinceau à poils raides, large pour les grandes surfaces, étroit pour les détails.

Notes

#6 - Choississez de préférence des tissus aux fibres naturelles. Le coton est le plus économique mais le lin et le soie conviennent tout aussi bien. Vérifiez que le tissu et la teinture soient compatibles. Si vous désirez utiliser des fibres synthétiques, faites un test sur une chute de tissu.

Si vous ne possédez pas de bain-marie, il suffit de placer la cire dans un petit pot que vous placerez dans un plus grand qui contient l'eau chaude. Que vous utilisiez un bain-marie ou non, assurez-vous qu'il ne manque jamais d'eau dans le grand contenant.

Utilisez des pinceaux d'artiste, car les pinceaux pour enfants auraient tôt faits de perdre tous leurs poils. Il n'est pas nécesaire de prendre les plus dispendieux. Pour les nettoyez, plongez le bout enduit de cire dans un contenant d'eau bouillante. La cire s'en détachera et flottera sur l'eau.

Les fusains et la cire d'abeille sont disponibles dans les boutiques d'artisanat. Pour la paraffine, vérifiez dans les grandes surfaces, au rayon des conserves. Elle est disponible en bloc, car elle sert à sceller les pots de confiture après leur séjour dans l'autoclave.

Le papier absorbant le plus connu est sans contredit le buvard. Par contre, le papier journal non imprimé fait aussi bien et coûte moins cher. On en retrouve des tablettes dans les fournitures d'écoliers sous l'appellation papier brouillon. Il est facilement reconnaissable à sa teinte jaunâtre.

Conseils de sécurité

  • ATTENTION AU FEU! Ne laissez JAMAIS la cire sur la cuisinière sans vous assurer au préalable que le feu est éteint.
  • La cire utilisée est très chaude, presque bouillante. Des éclaboussures sur la peau causeront inévitablement des brûlures. Passez alors la partie blessée sous l'eau froide. Ne mettez aucun corps gras sur la plaie.
  • Le tjanting n'est pas un jouet. Son bec est assez pointu, et son réservoir de métal devient vite très chaud. Alors évitez de le laisser à la portée des enfants.



Batik et peinture

image
Traditionnel
Le batik, teinture à cire perdue, se combine très bien avec des techniques de peinture conventionnelles. On emploie de la cire selon la méthode usuelle pour faire les réserves sur le tissu, mais au lieu de plonger celui-ci dans un bac de teinture, on applique la couleur directement sur le tissu avec un pinceau.
image
Moderne

On peut ainsi appliquer les couleurs avec davantage de précision et exécuter un ouvrage entier en effectuant une seule application de cire. Pour certains motifs, une seconde application de cire donne parfois une profondeur et une richesse plus grandes. La cire permet de peindre la teinture sur le tissu sans adjonction d'épaississants car la cire durcie empêche la teinture de couler hors des sections désirées.


Matériaux

Tissus

Comme pour le batik traditionnel, on utilise des tissus fins en fibres naturelles, comme le coton et la soie. Préparez le tissu en coton comme pour le batik traditionnel, en veillant à ce qu'il soit bien repassé. Lavez simplement la soie avec du savon doux en paillettes puis repassez-la.


Fournitures

L'équipement est le même que pour le batik conventionnel. Employez des teintures à l'eau froide à prise rapide et diluez-les selon le mode d'emploi. Naturellement, la teinture choisie sera celle qui convient au tissu, teinture à coton pour le coton et teinture à soie pour la soie naturelle. Vous aurez également besoin d'un choix de pinceaux souples pour la peinture, allant des fins en poils de martre pour les travaux délicats, aux gros pinceaux de peintre pour les grandes surfaces à couvrir. Un patron sur papier ou un croquis sont recommandés, car la cire, même grattée, laisse des traces qui seront visibles après teinture et n'accepte pas les erreurs.


Technique

Tendez sur un cadre votre tissu propre, sec et repassé.

Si vous préférez, placez le tissu sur plusieurs feuilles de papier journal où vous le fixerez avec du ruban adhésif ou du ruban cache. Immobilisez de la même façon le papier journal sur la surface de travail pour l'empêcher de glisser.


Application de la cire

Tracez les contours des motifs sur le tissu à l'aide d'un tjanting ** ou d'un pinceau. Tous les contours d'une surface à peindre doivent être recouverts de cire pour empêcher la couleur de couler dans une section adjacente. Dans certains cas, vous pouvez aussi laisser des couleurs se mélanger dans les parties d'un même motif pour créer des effets spéciaux.

Si vous êtes sûr de vous, dessinez le motif directement sur le tissu à l'aide du tjanting ou du pinceau; sinon ébauchez-le d'abord très légèrement au crayon.

Si votre tissu est transparent, vous pouvez dessiner le motif à l'échelle sur une feuille de papier que vous placerez ensuite sous le tissu, bien fixé pour éviter les décalages. Le dessin, visible à travers le tissu, vous servira de guide.

Il est très possible qu'en utilisant le tjanting ou le pinceau que vous laisserez tomber quelques gouttes de cire. Ces gouttes ne gâtent pas le motif général mais sont un enrichissement propre au batik.


**: Le "tjanting" est un instrument spécialisé pour l'application de la cire sur tissu. Il se compose d'un manche, d'un réservoir pour la cire liquéfiée et d'un ou deux becs verseurs plus ou moins larges suivant le modèle.
image

Il ne faut pas le confondre avec le "kistka", l'instrument ukrainien pour appliquer la cire sur les oeufs teints, car ce dernier utilise la cire en bloc que l'on fait fondre au-dessus d'une chandelle. Le "tjanting" n'utilise que de la cire déjà fondue, ce qui nécessite un bain-marie (celui à thermostat intégré est plus pratique mais plus coûteux que le bain-marie conventionnel et un thermomètre).


Peinture

Quand vous avez terminé l'application de cire sur les contours des motifs, préparez les teintures puis peignez-les sur le tissu comme des peintures à l'eau. Vous pouvez réaliser toutes les sections d'une couleur, puis passer à la suivante. De cette façon, vous rincerez moins souvent les pinceaux.


Seconde application de cire

Lorsque la teinture est sèche, vous pouvez effectuer une seconde application de cire sur de nouvelles sections pour ensuite peindre les détails plus fins.


Séchage

Laisser sécher l'article pendant 48 heures dans une atmosphère humide pour que la teinture se fixe bien. Pour ôter la cire, repassez l'article entre plusieurs épaisseurs de papier journal désencré ou papier buvard. Changez les papiers régulièrement dès qu'ils sont saturés. Terminez par un nettoyage à sec pour retirer les dernières traces de cire.


Batik à la colle

Fournitures

  • Colle blanche d'écolier
  • Pinceau ou brosse à gouache
  • Couvercle de plat de margarine
  • Teinture à eau froide
  • Bouteille vaporisatrice
  • Papier journal ou plastique épais
  • T-Shirt blanc ou tout autre vêtement 100% coton
  • Lunettes protectrices et gants de caoutchouc
image


Technique

  1. Versez de la colle dans le couvercle.
  2. Placez une bonne épaisseur de papier journal (ou un plastique) entre le devant et le dos du T-shirt.
  3. Avec une brosse ou un gros pinceau, faites un dessin de colle (motifs géométriques, bonhommes allumettes, etc.). Notez que seuls les endroits enduits de colle resteront blancs; le reste du chandail sera coloré par la teinture.
  4. Laissez sécher (30 min.)
  5. Rétournez le chandail (avec le papier journal encore à l'intérieur) et peignez le dos avec la colle.
  6. Laissez sécher.
  7. Préparez la teinture selon les indications du fabriquant.
  8. Versez de l'eau dans la bouteille vaporisatrice. En portant des lunettes protectrices et des gants de caoutchouc, pratiquez la vaporisation sur un tissu quelconque (pas le T-shirt), au-dessus de plusieurs épaisseurs de papier journal. Vous préférerez peut-être faire cette pratique dehors, pour éviter de tout mouiller.
  9. Une fois que vous aurez maîtrisé la technique pour teindre uniformément avec le jet de liquide, jetez l'eau, essorez la bouteille en la secouant vivement, le goulot vers le bas, puis rentrez à la maison verser la teinture dans la bouteille.
  10. Teignez le devant du chandail, attendez quelques minutes pour que la teinture s'imprègne, puis tournez le chandail pour faire le dos.
  11. Laissez sécher toute la nuit.
  12. Le lendemain, rincez le T-shirt à l'eau froide pour enlever la colle, puis fixez la teinture en lavant le chandail (détergent habituel et eau chaude). Rincez à fond, étendre sur une corde à linge et laissez sécher. Le chandail est prêt à être porté.


Notes

  • Aucune teinture à l'eau froide n'est garantie grand teint. Le chandail devra être lavé séparément, de préférence à l'eau froide pour éviter que la couleur ne perde de son éclat.
  • Ce projet s'adresse autant aux enfants qu'aux adultes.









Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics