Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Frivolité - technique de base

La "frivolité" est une variété de dentelle faite avec une ou plusieurs navettes. Malgré son nom charmant, ses origines restent obscures. Les anglophones l'appellent "Tatting" en comparant la vitesse avec laquelle la navette se déplace à la vitesse des langues qui bavardent, car tout comme le patchwork, le matelassage et plusieurs formes de broderies, la frivolité a longtemps été un passe-temps de groupe, réservé aux femmes.

Fournitures

  • Navettes: Autrefois, elles étaient plus grandes et faites de matières diverses tels que l'argent, l'os, le nacre, l'écaille ou le bois. De nos jours, elles mesurent généralement 6 cm de long et sont en plastique. Le fil est noué au milieu de la navette.
  • Fils: Ceux-ci doivent être fermes et non extensibles, lisses et assez bien tordus pour qu'ils glissent facilement. Autrefois on utilisait surtout le fil de soie mais maintenant on emploie du fil de coton mercerisé comme le coton à crocheter ou du fil de lin.
  • Crochets: Il faut un fin crochet de métal pour les raccords.


Formation du demi-noeud

image
Attachez le fil au centre de la navette et embobinez-le autour de celle-ci jusqu'à ce qu'elle soit pleine mais non débordante. De cette façon, le fil se déroulera facilement. Laissez à peu près 40 cm de fil libre pour travailler. La navette se tient toujours de la main droite qui ne sert qu'à fournir le fil; les noeuds sont faits de la main gauche. Tenez le bout du fil entre le pouce et l'index de la main gauche et passez-le par-dessus les trois autres doigts, et en le ramenant entre le pouce et l'index qui tiennent les deux fils, cela forme un grand anneau. Puis posez le fil de la navette en forme de boucle souple sur le dessus de la main gauche et passez la navette vers le haut à travers l'anneau et la boucle, de droite à gauche. Il faut maintenant exécuter le mouvement de base de la frivolité qui est peut-être le plus difficile pour les débutants. Il s'agit en fait d'une opération toute simple qui deviendra vite tout à fait automatique une fois que vous en aurez saisi le principe. Baissez le médius de la main gauche pour déserrer l'anneau, puis tendez le fil de la navette horizontalement vers la droite en vous servant de la main droite et tirez-le d'un petit mouvement sec. Resserrez le noeud de la main gauche en relevant le médius encore une fois pour que le noeud glisse sur le fil de la navette. Ce dernier mouvement est important et doit être opéré à la perfection, sans trop serrer le noeud, de telle sorte que ce noeud et tous les suivants puissent se déplacer sur le fil de la navette. À mesure que les noeuds sont faits, ils doivent être retenus entre le pouce et l'index. Déroulez le fil de la navette selon les besoins du travail.


Noeud Joséphine (ou demi-noeud, ou demi-maille, ou picot Joséphine)

image
Le demi-noeud est la première phase du noeud de la frivolité. Il est possible d'exécuter les demi-noeuds pour les utiliser seuls sous forme de noeuds Joséphine, ou picots Joséphine, ainsi nommés en l'honneur de l'Impératrice (l'épouse de Napoléon Bonaparte, vous connaissez?). Exécutez-les en une série de 4, 5 ou plus. Enlevez le travail qui se trouve entre le pouce et l'index et serrez le fil de la navette pour faire un petit noeud rond étroit. Ce noeud sert de base à une variété de dentelles.


Les mailles

En frivolité, on emploie les abréviations suivantes:
  • a. = anneau
  • arc. = arceau
  • c. = courbe
  • ch. = chaînette
  • dn. = double noeud (ou double maille)
  • es. = espace
  • p. = picot
  • ratt. = rattachez


Double noeud (dn.)

image
Le double noeud de base se complète avec le second demi-noeud.

Le second demi-noeud se travaille dans le sens opposé au premier (décrit plus haut). Enroulez le fil autour des doigts de la main gauche, passez la navette (tenue dans la main droite) de haut en bas à travers la boucle de gauche à droite.

La main droite tient le fil et ne bouge pas pendant que la main gauche ferme le second demi-noeud. Ce second demi-noeud complète le double noeud qu'on répète ensuite.


Anneaux (a.)

Bien que la frivolité soit facile d'exécution une fois les noeuds de base appris, suivez attentivement le travail et comptez les noeuds. Quand on a fait un certain nombre de noeuds pour former un anneau, enlevez la boucle des doigts de la main gauche et tirez doucement sur le fil de la navette. On ferme ainsi l'anneau.

Picots (p.)

image
Les picots sont des boucles qu'on obtient en laissant une longueur de fil Pour former un picot, faites 1 double noeud, laissez un espace d'environ 6 mm et terminez le noeud suivant. Puis poussez les 2 noeuds l'un contre l'autre pour faire le picot avant de commencer le noeud suivant.


Attacher les anneaux par des picots

image
Les anneaux ou les morceaux de frivolité se rattachent à l'endroit des picots. Pour cela, introduisez un petit crochet dans le picot de l'anneau précédent, tirez une boucle de la main gauche puis faites passer la navette par cette boucle, et tirez sur le fil avant de commencer le noeud suivant. Employez ce noeud de jonction à la place de la première moitié du double noeud et faites la seconde moitié du noeud comme d'habitude.


Comment faire une garniture d'anneaux

Voici les explications de la dernière illustration ci-haut.

Faites 4 dn., 1 p., 4 dn., 1 p., 4 dn., 1p., 4 dn., faites passer librement le fil en étendant les doigts et en ouvrant bien la boucle. Faites glisser la boucle des doigts et tirez doucement sur le fil pour fermer l'anneau. Laissez un espace de 2,5 cm environ. Pour cela, enroulez le fil autour de la main gauche et réglez la longueur de l'espace en faisant le demi-noeud suivant. Maintenez le fil en place avec le pouce gauche. faites 4 noeuds, ratt. le dernier p. de l'anneau précédent, puis faites la seconde moitié d'un double noeud, faites 3 dn., 1p., 4 dn., 1 p., 4 dn., fermez l'anneau. Faites la garniture de la longueur désirée puis fixez-la sur le bord à garnir par les espaces entre les anneaux.

Les noeuds en frivolité

En frivolité, il faut choisir l'épaisseur du fil en fonction de la quantité de fil qui peut tenir sur la navette. Un motif de fleur comme celui offert sur cette page varie en dimension et en apparence selon le fil utilisé. S'il est plus épais que du fil à tricoter (par exemple du fil à torchon ou de la corde à boucher) il faudra faire des raccords de fil avant la fin du travail.

Voici comment procéder:

Attachez deux bouts de fils sans noeud est la meilleure méthode. Gardez assez du premier fil et enroulez-le autour de la main. Superposez le nouveau fil au premier fil et enroulez-les autour de la main. Faites plusieurs noeuds avec les deux épaisseurs de fil puis lâchez le premier fil et continuez avec le nouveau. Coupez ensuite le bout qui dépasse. N'utilisez pas de fil double pour les picots, la partie de loin la plus visible du travail.

Attacher deux fils avec un noeud de tisserand

Employez cette méthode au milieu du travail si vous avez fait une erreur et qu'il est trop tard pour attacher le fil sans noeud. Il est aussi possible de nouer les bouts au début et à la fin d'un anneau ou d'une chaîne et de rentrer les fils dans le travail.

image

Croisez les 2 bouts, le gauche sur le droit et tenez-les fermement avec l'index et le pouce de la main gauche. Avec la main droite, passez le fil d'en dessous par-dessus le pouce de la main gauche, pour former une boucle et passez le fil dans la boucle entre les 2 bouts. Toujours avec la main droite, prenez le bout de l'autre fil et passez-le de haut en bas dans la boucle. Prenez les deux bouts avec la main droite et tirez-les vers le haut pour serrer.



Chaînes

Les motifs réalisés entièrement en anneaux ne nécessitent qu'une seule navette mais dès que l'on veut y incorporer des chaînes, il faut en utiliser 2. Les chaînes sont des mailles de frivolité non fermées en anneaux, qui servent souvent à relier ces derniers. Les chaînes se travaillent avec 2 fils, chacun monté sur sa navette. Il est plus facile de travailler avec des navette de couleurs différentes si les deux fils utilisés sont de la même teinte, pour ne pas risquer de les mélanger en exécutant l'ouvrage.

image
Tirez le fil de la navette gauche, bien serré entre le pouce et l'index et enroulé par-dessus les 3° et 4° doigts et autour du petit doigt. Laissez la navette pendre souplement.

Prenez la 2° navette dans la main droite et serrez le bout du fil entre le pouce et l'index de la main gauche avec le 1° fil.

image
Faites des double noeuds comme d'habitude. Les débutants trouveront plus facile de nouer ces deux fils ensemble, avant de commencer les noeuds. Ainsi, le fil de la navette formera la maille et la 2° navette portera le fil courant. Quand on change d'une navette à l'autre, inversez le travail. Normalement, la navette utilisée pour faire un anneau est celle qui porte le fil courant pour exécuter la chaîne.


Bordures

En combinant plusieurs motifs de base on crée un motif qui pourra être répété autant de fois que désiré pour couvrir tous les genres de surfaces. Ainsi une rangée de motifs servira à décorer des robes, un abat-jour ou des bords de serviettes. Une rangée continue avec des motifs de coins ornera les bords d'un chemin de table, des napperons ou des mouchoirs. Un tas de motifs fera une nappe délicate de n'importe quelle grandeur, ou un jeté de berceau.

Un ajout aux abréviations: pl. = picot long.

Le picot long n'est autre qu'un picot que l'on exécute selon la méthode habituelle, en laissant un espace plus long entre les deux noeuds. Une fois ces noeuds réunis, le picot ainsi formé en sera plus long.

Bordure à une navette

image
Lorsqu'on fait de la frivolité avec 2 fils séparés (deux navettes), il est possible de travailler avec une seule navette, en prenant le 2° fil directement de la pelote. Il faudra alors bloquer le fil avec une épingle pour que la pelote puisse tomber et offrir le poids nécessaire à l'exécution des points. Ceci n'est possible que lorsque le motif ne comporte ni picot Joséphine, ni anneau travaillé avec le 2° fil. Il est cependant toujours conseillé d'employer 2 navettes.






Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics