Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Tapis rya et flossa

image
rya
 
La tapisserie de rya est une technique traditionnelle scandinave (Suède et Finlande principalement) qui est, de nos jours, réservée à la confection de carpettes aux mèches touffues. La longueur des mèches varie de 2,5 cm à 15 cm. En Suède, le nom de flossa ne s'applique qu'aux tapisseries rases, mais on l'utilise également pour les très courtes boucles ou les courtes mèches coupées.
image
flossa

Traditionnellement, la rya se travaille sur un métier à tisser, en nouant les mèches sur les fils de chaîne avec les doigts. Nouage et tissage s'effectuent en même temps. Contrairement à la méthode scandinave ancestrale, la technique moderne utilise simplement une grosse aiguille qui permet de nouer le fil sur un support déjà tissé. Il existe deux matériaux pour ce tissage: la toile pour rya, très dispendieuse et importée de Scandinavie, est un support solide et ferme, idéal pour les tapis et les grands projets muraux. L'aida de jute, à tissage plus lâche que la toile de rya, est moins coûteux. C'est un support plus léger qui convient mal aux tapis, mais qui s'utilise pour les petits ouvrages qui ne risquent pas de s'étirer et aux coussins décoratifs.

La tapisserie au point de rya revient à faire des rangées de noeud turc (ou de ghiordès) exécuté avec 3 ou 4 brins de laine enfilés sur une grosse aiguille à pointe mousse. Ces brins sont passés autour des fils du support tissé sans être réellement noués. Ils sont maintenus en place par la seule tension du fil. Il s'agit en fait d'une sorte de broderie.

Technique

Coupez trois ou quatre brins de laine à environ 150 cm (ces brins seront traités comme un fil unique tout au long des explications.

image
Pour enfiler l'aiguille, repliez de 3 à 5 cm l'extrémité du fil. Glissez l'aiguille dans cette boucle et tirez pour tendre le fil. Pincez ce pli entre le pouce et l'index pour l'écraser contre l'aiguille puis dégagez l'aiguille. Poussez le pli marqué dans le chas de l'aiguille. Toutes les fibres du fil multiple doivent passer en même temps dans le chas de l'aiguille, sinon recommencez.



Nouage sur toile pour rya

Tournez la toile de manière à placer les lisières sur les côtés et commencez à nouer dans l'angle inférieur gauche du tissu. Les noeuds s'exécutent horizontalement de gauche à droite sur les rangs ajourés de la toile. Si vous êtes gaucher, vous commencerez en bas à droite et travaillerez de droite à gauche. Inversez les illustrations dans un miroir.

Les groupes apparents de trois fils verticaux du support sont considérés comme des fils simples. Chaque noeud recouvrira deux séries de trois fils adjacents et on finira tout un rang avant d'attaquer le suivant.



image
1 2 3 4 5



#1 - Commencez par introduire l'aiguille au point "a". Ressortez-la au point "b" en passant sous les trois premiers fils de droite à gauche. Tirez le fil en laissant dépasser une extrémité de la longueur des mèches de rya. Maintenez cette extrémité au-dessous du rang avec le pouce.



#2 - Passant le fil au-dessus du rang travaillé, piquez l'aiguille au point "c" et ressortez-la en "d" en passant sous le deuxième groupe de fils de droite à gauche. Tirez le fil en le tendant pour faire le premier noeud.



#3 - Pour commencer le second noeud, maintenez le fil sous le rang. Piquez l'aiguille comme précédemment de droite à gauche sous le groupe de fils suivant. Tirez en laissant une boucle de la longueur voulue. Continuez ce mouvement. Les boucles peuvent être égales, ou on peut préférer un effet irrégulier.



#4 - Quand vous arrivez en bout de rang, coupez le fil à la longueur des mèches après avoir terminé le dernier noeud. Si vous coupez les boucles, faites-le sur tout un rang à la fois, dès que celui-ci est terminé. Pour changer de couleur en cours de rang, travaillez normalement jusqu'au point de changement de coloris puis arrêtez votre fil en le coupant à la longueur d'une mèche. Commencez le nouveau coloris comme un début de rang en piquant sous le premier groupe de fils (b).



#5 - Une fois votre premier noeud terminé, vous voulez peut-être obtenir une tapisserie bien régulière. Utilisez à cet effet une règle, une bande de carton ou une baguette de bois de la largeur correspondant à la hauteur des mèches. Passez le fil sous la règle à chaque commencement de noeud et par-dessus à chaque fin de boucle. Glissez au fur et à mesure la règle vers la droite.



Nouage avec aida de jute

image
Le point se fait selon le même principe que sur la toile pour rya. à moins de vouloir obtenir un tapis très épais, vous avez intérêt à sauter un rang sur deux, ce qui a pour effet de conserver l'espace de 12 mm entre les rangées de mèches. Les trous de l'aida de jute sont légèrement plus espacés que sur la toile pour rya, de sorte que vous ferez moins de noeuds et utiliserez un peu moins de laine pour votre ouvrage.


Nouage au crochet à clapet

Cette méthode utilisée pour faire des tapis de haute laine, peut aussi être utilisée pour les tapis rya. On emploiera à cet effet le canevas Smyrne à 7,5 carrés pour 10 cm et des brins de laine pré-coupés, trois brins à la fois. Les brins pourront être identiques ou de teintes différentes selon l'effet voulu.

image
  1. Repliez l'extrémité coupée du tapis et introduisez le crochet à clapet sous le premier des fils horizontaux.
  2. Pliez les trois brins de laine en deux, tenez les extrémités avec la main gauche et, avec le crochet prenez la boucle ainsi formée.
  3. Tirez sur le crochet jusqu'à ce que la moitié de la boucle soit passée sous le fil, puis repoussez le crochet à travers la boucle pour ouvrir le clapet.
  4. Tournez le crochet à clapet à droite, placez les bouts coupés dans le crochet et tirez de nouveau le crochet à travers la boucle. Le clapet se ferme automatiquement sur les bouts coupés.
  5. Serrez bien le noeud avant de passer au suivant.






Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics