Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Tapisserie, notions préliminaires

La tapisserie regroupe tous les ouvrages exécutés à l'aiguille sur un canevas, à points comptés, en suivant le tracé d'un dessin. Ce dessin peut être figuratif ou géométrique.

Le canevas peut avoir de 3,5 à 64 mailles au pouce (2,5 cm). Le nombre de détails est proportionnel au nombre de points qu'on peut placer dans le plus petit espace possible. C'est donc pour cela que les canevas les plus fins représentent souvent des scènes figuratives, bourrées de détails, alors que les canevas plus gros sont réservés aux motifs géométriques.

Il existe de nombreux points utilisés pour la tapisserie et certains ont des variantes. Par exemple, le point de croix existe en plusieurs modèles différents. Le demi-point de croix ressemble au petit-point, tandis que le double point de croix s'apparente au point d'étoile. Au fil des mois, nous vous présenterons les points les plus connus et en complément, un patron vous sera proposé pour vous exercer à ce nouveau point.

Canevas

Le canevas à broder est fabriqué de coton ou de lin uniformément tissé. La taille du canevas est mesuré en nombre de mailles, par exemple 10 mailles au pouce. Plus le nombre est élevé, plus le canevas est fin. Il y a deux principaux types de canevas, le canevas à un fil (ou unifil) et celui à double fil (le Pénélope, le Smyme et le canevas à tapis). Ils sont généralement blancs ou brun antique. Habituellement, les blancs sont utilisés pour les laines pâles et les bruns pour les laines foncées.

Pour le coton, il existe des canevas commençant à 24 carrés au pouce. Cela donne une broderie très serrée, avec beaucoup de détails. Pour la soie, il est recommandé d'utiliser un canevas de 13 carrés au pouce. Si vous utilisez un canevas plus serré, votre fil frottera constamment sur le treillis et perdra de sa fraîcheur. Vous devrez utiliser des aiguillées plus courtes, ce qui occasionnera de la perte et un canevas plus épais. Pour la laine, le choix est plus vaste. Les canevas utilisés pour les fils de laine à broder standards sont de 10 ou 12 carrés au pouce. Les écheveaux de laine vendus spécifiquement pour broder sont traités contre les changements de couleur dus au soleil et aussi contre les mites. Cela ne vous empêche pas d'utiliser de la laine à repriser de la même grosseur. Si vous optez pour un canevas en plastique, vous pouvez prendre de la laine ordinaire à 2 ou 3 brins que l'on utilise pour tricoter des pulls.

Fils

L'éventail des fils à broder est très étendu. Cependant la laine est le fil le plus populaire pour le travail sur canevas. La laine à broder, c'est un fil à deux brins légèrement torsadé, que l'on peut dédoubler. La laine perse est à trois brins. Elle est un peu plus épaisse et légèrement torsadée. La laine à tapisserie est à quatre brins, à torsion plus serrée, que l'on ne dédouble habituellement pas.

Les autres types de fils que l'on peut employer sont le coton perlé, le coton mat à broder et la soie. Les laines à tricoter, le raphia et les rubans fins peuvent aussi servir, mais il faut s'assurer qu'ils glissent aisément dans les trous du canevas, autrement ce dernier pourrait se déformer. Quel que soit le fil choisi, il faut s'assurer qu'il remplit complètement les trous du canevas et qu'ils le couvrent correctement. Une laine trop épaisse, en plus de risquer le bris des fils du canevas, s'effilochera et donnera un aspect usé au travail terminé.

Grosseur de l'aiguille

Voici un tableau pour vous faciliter la tâche quand à la grosseur de l'aiguille qu'il faut dépendamment du canevas choisi. Les numéros d'aiguilles se réfèrent à la compagnie Singer (Canada).

  Points au pouce (2,5 cm)   Grosseur d'aiguille
10 (Pénélope 10/20) Aiguille no 18
12 Aiguille no 20
13 Aiguille no 20 ou 22
14 (Pénélope 14/28)   Aiguille no 20 ou 22  
18 (Pénélope 18/36) Aiguille no 20 ou 22
24 Aiguille no 26


Déterminer le centre

Pour travailler à partir d'une grille, commencez par le centre du motif. De cette façon, il est plus facile de compter les carrés dans chaque direction à partir du milieu des deux lignes centrales. Trouvez le centre de la grille en comptant les carrés, horizontalement et verticalement. Pour trouver le centre du canevas, mesurez et marquez le point milieu de chaque côté. Avec du fil de couleur, bâtissez deux lignes joignant les milieux des côtés opposés. Le point de rencontre de ces deux lignes coïncide avec le centre du canevas et avec le centre du motif qui y sera brodé.

Certains canevas, comme le Pénélope, peuvent être déjà marqué aux dix ou douze carrés, par un fil de couleur contrastante. Bien qu'un fil marine sur un canevas blanc aide à trouver le centre, il peut devenir un problême lorsque du fil ou de la laine blanche le croise.

Fixation du canevas sur un métier à lattes

Coupez le canevas à la grandeur voulue, allouant une marge d'au moins 5 à 8 cm autour de la surface à travailler. Faites un rentré de 2,5 cm au haut et au bas du canevas et bâtissez avec du fil à boutonnière sur les côtés du métier garnis d'une bande de tissu.

image
Réglez la tension du cadre de façon que le canevas soit tendu. Enfilez une grande aiguille avec du fil à boutonnière et lacez les bords du canevas sur les côtés du cadre.

Ce métier à l'avantage de servir à plus de travaux différents que le métier à broder, car les lattes rondes permettent de rouler un travail de broderie sur les côtés, ce qu'un métier à broder conventionnel ne peut pas.



Fixation du canevas sur un cadre à broder

Un canevas bien monté sur un cadre spécial à broderie reste toujours à angles droits pendant le travail. Une fois la broderie terminée et démontée, elle ne demande aucun repassage. Ce genre de cadre est conçu pour être démonté lorsqu'il n'est pas en usage. D'un coût raisonnable, il dure toute une vie et peut servir à des ouvrages de tailles différentes.

Ce métier à broder est constitué de quatre baguettes plates, identiques 2 par 2, formant un cadre ajustable, ainsi que de quatre vis de fixation pour l'ajustement temporaire.

image
Deux des baguettes ont une sangle pour y coudre un côté du canevas. Après avoir ourlé le tour du canevas, cousez à points devant 2 côtés parallèles, chacun sur une sangle. Il est préférable de coudre les côtés les plus longs plutôt que les plus larges. Ainsi, vous n,aurez pas à étendre les bras aussi loin pour atteindre le centre du canevas.

image
Montez le cadre et fixez, bien droits, les deux autres côtés du canevas, par un point oblique lancé par-dessus les deux autres côtés du cadre. Cette étape est aussi importante que la précédente, pour éviter l'étirement du canevas. Prenez soin que les coins du métier soient à angles droits. Tendez le canevas en faisant glisser les deux côtés du cadre munis de sangles dans les fentes des deux autres côtés et serrez les écrous papillons pour maintenir en place.

Au cours du travail, il est important de s'assurer que les écrous ne se déserrent pas, ce qui amollirait la tension du canevas et pourrait le déformer.

Enfilage de l'aiguille

Coupez des longueurs de laine de 45 à 60 cm. Plus longues, la laine pourrait s'érailler avant d'arriver à la fin. Trop courtes et le nombre d'arrêt épaissiraient le canevas.

image
Pour enfiler l'aiguille, tendez le fil autour de la tête de l'aiguille et serrez-la contre le pouce et l'indez pour l'aplatir. Glissez l'aiguille vers le bas et sans bouger la main qui tient le fil écrasé, introduisez le fil dans le chas.

Les enfileurs automatiques, petits bouts de métal où l'on introduit le fil avant de le glisser dans le chas ne conviennent pas pour la laine. Soit que la laine s'effilochera, bloquera avant d'entrer complètement dans le chas, ou tout simplement, le bout de fil de métal de l'enfileur se détachera.

Arrêt en cours de travail

image
Une technique d'arrêt consiste à ramener le fil excédentaire à l'avant, pour éviter d'avoir à arrêter son aiguillée uniquement parce que le temps manque pour compléter la rangée. Ainsi, les derniers points ne risquent pas de se défaire, le fil n'a pas tendance à se tordre et il est très facile de reprendre l'ouvrage où on l'avait quitté.


Fin d'aiguillée

image
Quelque soit le point de broderie choisi pour votre canevas, la méthode la plus courante pour fixer le fil à la fin d'une aiguillée ou parce que vous devez changer de couleur consiste à passer l'aiguille à l'endos, sous cinq ou six points déjà brodés. Coupez tout excédent de fil.

Il est important, quoique pas toujours réalisable, de le faire sous des fils de même couleur, pour éviter que des fibres de couleur contrastante ne paraissent à l'endroit.

Repassage

Lorsque l'ouvrage est terminé, vérifiez que tous les bouts de fil sont rentrés. Repassez l'ouvrage à l'envers en ayant soin de glisser un linge propre sous l'endroit. Pressez légèrement avec le fer à vapeur ou avec une pattemouille.

Si vous avez utilisé des points assez épais comme le point de Rhodes, qui forme des pignons, ajoutez une épaisseur sous l'endroit pour ne pas les écraser. Faites de même si votre tapisserie comporte des perles ou des fils de tailles différentes (mélange de soie, laine et coton, par exemple).

Mise en forme - Légère déformation

Un bon repassage à la vapeur est habituellement suffisant pour remettre en forme des canevas peu déformés et égaliser la surface brodée. Placez le canevas endroit vers le bas sur une planche à repasser, la recouvrir d'une pattemouille et pressez légèrement sur l'envers avec un fer à vapeur.

Mise en forme - Déformation modérée

Un canevas plus déformé nécessitera une remise à l'équerre avant d'être transformé en article fini comme un coussin ou un tableau. Ne vous attendez pas à ce que les coutures ou la bourre d'un coussin remettent le motif d'équerre. Un canevas tordu, que ce soit par l'humidité des mains (broderie sans cadre) ou d'avoir trop tiré le fil, ne se remettra pas de lui-même, car le tissu est empesé, donc raide.

Le dessin ne peut servir de guide que s'il est de la même taille que le produit fini. S'il est plus petit ou plus grand, redessinez le motif à la taille du canevas sur une planche de bois.

image
Placez le dessin ou le modèle du motif sur la planche de bois, endroit vers le haut, et recouvrez d'une feuille de papier de soie. Fixez celle-ci avec des épingles. Posez la tapisserie endroit vers le bas, sur votre planche à repasser et recouvrez-la d'une pattemouille humide. Repassez avec un fer à vapeur jusqu'à ce que la pattemouille soit presque sèche mais pas complètement. Posez la tapisserie humide, endroit vers le haut, sur la planche de bois, de manière à superposer le dessin au modèle. Assurez-vous que les côtés, le centre et les bords du canevas coïncident avec ceux du dessin en tirant sur le canevas. Consolidez avec des épingles placées à tous les 2,5 cm tout le tour de la bordure (à 0,5 cm du bord du canevas non brodé). Laissez sécher en place.


Mise en forme - Déformation sévère

Cette tapisserie devra être humectée à fond avant d'être remise en forme. Comme précédemment, elle sera épinglée et placée sur la planche-guide.

image
Préparez la planche avec le dessin en taille réelle. Humectez la tapisserie en l'enroulant dans une serviette mouillée jusqu'à ce que l'humidité ait été absorbée, ou en la taponnant avec de l'eau tiède, ou encore en la vaporisant avec une bouteille d'eau tiède (le genre utilisé pour humecter les feuilles des plantes tropicales). Si vous optez pour la serviette, assurez-vous qu'elle soit grand teint, donc une serviette qui a déjà été lavée au préalable. Celles en ratine "jacquard" (brins doubles) sont parfaites car elles retiennent mieux l'humidité que la ratine à un seul brin. Lorsque la tapisserie est suffisamment humide, tenez-la fermement entre vos mains et étirez-la dans la direction opposée à la déformation. Ramenez-la ensuite dans l'autre direction, toujours en étirant. Mettez la tapisserie sur le dessin comme au paragraphe trois de la rubrique précédente (Déformation modérée). Utilisez un té pour la mettre à l'équerre. Les fils devraient être parallèles aux côtés du carré. Épinglez à tous les 2,5 cm du bord et laissez sécher.


Travail de plusieurs petits motifs à la fois

Lorsqu'un patron comporte plusieurs petits motifs similaires, il est souvent plus facile d'en travailler plus d'un à la fois. Montez un grand canevas sur un métier à tapisserie, tracez les contours des motifs et brodez-les l'un après l'autre. Ce procédé est particulièrement utile lorsque les motifs en série sont constitués des mêmes combinaisons de couleurs, permettant de broder toutes celles d'une même couleur dans un premier temps.

  1. Choisissez un canevas assez grand pour contenir deux motifs ou plus. Prévoyez suffisamment d'espace entre les motifs pour tailler la bordure. C'est valable autant pour les morceaux cousus (petits coussins, sachets, etc.) que pour des ouvrages à encadrer.
  2. Marquez la grandeur exacte de chaque motif en les espaçant de 5 cm et en ajoutant une marge de 5 cm sur leur pourtour respectif.
  3. Délimitez cet espace au point de bâti à l'aide d'un fil contrastant.
  4. Marquez le centre de chaque motif, pour effectuer un travail précis.
  5. Attachez le canevas au cadre du métier (comme démontré sur la page précédente).
  6. Une fois la broderie terminée, détachez le canevas et séparez les tapisseries, sans oublier de leur conserver la marge excédentaire sur le pourtour de chacun d'eux (espace anti-effilochage sous les coutures ou revers sur le carton de soutien d'un tableau).

 

Finition pour encadrement

image
  1. Enlevez le canevas du métier et repassez-le sur l'envers avec une pattemouille.
  2. Laissez sécher.
  3. Surjetez les bords du canevas pour les empêcher de s'effilocher.
  4. Déposez la tapisserie au centre du carton fort (déjà découpé suivant les mesures précises de l'intérieur du cadre).
  5. Repliez l'excédent de canevas à l'arrière de ce dernier et épinglez le bord supérieur du canevas au carton.
  6. Tendez la partie inférieure du canevas fermement et fixez-le comme précédemment.
  7. Répétez cette opération pour les côtés en vous assurant que le motif est toujours bien centré.
  8. À l'aide d'une aiguille et d'un fil résistant, consolidez l'arrière en laçant les bords du haut et du bas, puis ceux des côtés.
  9. Retirez les épingles et encadrez.


Notes

Certains points de fantaisie qui donnent du relief à la toile ne devraient pas être repassés, sinon ils risquent de s'écraser et de perdre leur bel effet de trois dimensions. De même, les travaux utilisant des perles, des séquins ou des dentelles sont très fragilisés par le repassage. des perles peuvent casser à la chaluer (surtout celles en plastique), les séquins peuvent se ternir et les dentelles risquent de prendre de mauvais plis.





Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics