Artisanat pour tous

INDEXCONVERSIONSAIDEABREVIATIONSEMAIL

Broderie au petit point

Nombreux et variés, les points de tapisserie ressemblent beaucoup aux points de broderie classique. Le petit point est parmi les plus anciens et les plus utilisés en tapisserie. A l'endroit, il ressemble au demi-point de croix.

Mais sur l'envers, qu'il soit brodé horizontalement ou verticalement, il passe à travers 2 trous du canevas. L'envers est donc beaucoup plus largement recouvert, formant ainsi une sorte de doublure qui rend l'ouvrage bien plus solide qu'avec n'importe quel autre point. C'est la raison qui le fait préférer pour la confection de tapis ou tapisserie d'ameublement.

On le trouve en Angleterre dès le 13e siècle. En France, le petit point a une histoire illustre en ce sens qu'il a été une activité favorite de Madame de Maintenon, la seconde épouse du roi Louis XIV. Elle a fondé l'école Saint Cyr, une école pour filles pauvres de bonne famille, située dans un petit village près de Versailles. Dans le cadre du programme éducatif, toutes les jeunes filles ont appris la couture et le petit point.

Sa popularité vient de ce qu'il permet de réaliser des détails si fins qu'on les croirait peints. Autrefois les détails les plus minutieux des tableaux de tapisserie étaient brodés sur de la gaze fine que l'on intercalait ou tissait sur le fond de la tapisserie. On mélangeait souvent laine et soie pour produire un effet plus riche.



Canevas à fils doubles:

Le développement du canevas à contre-mailles, au 18e siècle, permit de broder les détails les plus fins et d'avoir un fond plus solide sans rajouter quoi que ce soit. On peut séparer avec l'aiguille les fils de ce canevas tissé double pour faire des points plus petits aux endroits désirés. Le petit point diffère alors du gros point que l'on exécute en prenant les deux fils du canevas comme s'ils ne faisaient qu'un.

Un ouvrage exécuté au petit point a le même aspect qu'une tapisserie tissée. C'est sans doute la raison pour laquelle le canevas à contre-mailles est aussi connu sous le nom de canevas Pénélope, d'après la légende de Pénélope, femme d'Ulysse. Pendant l'absence de son mari, elle tissait le jour et défaisait son ouvrage la nuit afin de repousser les avances de prétendants importuns en ne finissant jamais la tapisserie.



Broderie sur métier:

Il est conseillé de monter le canevas sur un métier, car le petit point le tend diagonalement et le déforme. Prenez un métier carré pour les grands ouvrages et un tambour rond pour les plus petits.



Tambours ronds:

Pour monter un ouvrage, procédez comme pour les tissus ordinaires mais n'utilisez pas la partie insérée dans les cercles car elle sera déformée.



Montage du canevas:

Si vous ne voulez pas perdre ce morceau, cousez le canevas sur un morceau de tissu. Procédez de la même façon pour les métiers carrés.

Ajoutez une bordure de 2,5 cm de large à la surface de canevas à broder et cousez-la au tissu avec un large point en zigzag.

Montez le tissu sur le tambour de la façon habituelle et tendez-le bien. Coupez le tissu sous le canevas à 1,5 cm de la couture en zigzag (voir image).



Etirage du canevas:

Si malgré le métier, la tapisserie terminée est déformée, vous pouvez lui redonner sa forme initiale en l'étirant. Ce procédé est essentiel si vous avez l'intention d'encadrer la tapisserie ou de l'utiliser en ameublement, car il permet de lui redonner une forme parfaitement plane.

Pour étirer le canevas prenez un morceau de bois plus grand. Si vous n'avez ni chute ni planche qui conviennent, servez-vous d'un fond d'armoire, d'une porte ou même du plancher. Le bois doit être parfaitement propre et surtout sans peinture ou vernis solubles à l'eau.

Recouvrez le bois d'un tissu absorbant, une serviette mince ou plusieurs couches de papier buvard. Enlevez le canevas du métier et mouillez-en complètement l'envers avec une éponge humide. Plutôt que de frotter, tamponnez plusieurs fois en divers points.

Posez l'endroit du canevas mouillé sur le bois. Fixez l'un des côtés sans broderie avec des punaises, après avoir vérifié qu'il est bien droit et bien tendu. Enfoncez les punaises tous les 3 mm.

Tirez l'autre côté pour bien le tendre et punaisez-le de la même façon. Vérifiez que les angles sont bien droits, sinon recommencez. Enfoncez des punaises dans les deux derniers côtés (fig. 2).

Remouillez uniformément avec l'éponge et enlevez la moindre trace de pli avec vos doigts. Ainsi humecté, le canevas perd son apprêt et devient plus souple. En séchant, les fils reprennent la bonne direction et l'ouvrage reste bien plat.



Broderie au petit point:

Avant d'entreprendre un ouvrage important, il est conseillé de s'exercer d'abord sur un ouvrage plus modeste et de travailler le point dans les différentes directions. Si vous combinez les différentes techniques, les points doivent garder la mème inclinaison à l'endroit.



Le petit point:

Le petit point se travaille horizontalement, verticalement ou diagonalement selon l'ouvrage. C'est en l'exécutant diagonalement que le canevas est le moins déformé car à l'envers le fil reste parallèle aux fils du canevas, contrairement aux deux autres méthodes où il passe diagonalement.

Petit point brodé horizontalement

(fig. a). Commencez le rang en bas à droite, sortez l'aiguille dans le trou 1. Piquez-la dans le trou 2 et sortez-la dans le trou 3. Procédez de la même façon jusqu'à la fin du rang. Pour le deuxième rang et tous les rangs suivants, piquez l'aiguille à l'envers après le dernier point. Ressortez-la dans le trou juste au-dessus, retournez le canevas et travaillez de droite à gauche comme précédemment (fig. b).



Petit point brodé verticalement

(fig. a). Commencez en haut à gauche, sortez l'aiguille dans le trou 1 et piquez-la dans le trou 2. Sortez-la dans le trou 3, juste en dessous du trou 1. Piquez-la dans le trou 4, à côté du trou 1. Procédez ainsi jusqu'à la fin du rang. Piquez l'aiguille à l'envers et retournez l'ouvrage. Ressortez l'aiguille dans le trou à gauche du dernier trou et poursuivez le rang comme précédemment (fig. b).



Petit poînt brodé en diagonale

(fig. a). Commencez le premier rang en bas à droite en sortant l'aiguille dans le trou 1. Piquez-Ia dans le trou 2 et sortez-la dans le trou 3, deux trous plus loin sur la gauche. Poursuivez le rang de la même façon jusqu'au coin supérieur gauche. Ne retournez pas le canevas pour le rang suivant, sortez l'aiguille dans le trou situé juste en dessous du précédent. Piquez-la diagonalement comme sur le schéma, passez-la verticalement sous le canevas et ressortez-la deux trous plus bas (fig. b).

Faites tous les rangs impairs comme le premier et tous les rangs pairs comme le deuxième. A mesure que le travail avance vous remarquerez comme l'envers du travail ressemble à un point de vannerie (fig. 6).




Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics