Tino Rossi

Roses de Picardie

De ses grands yeux de saphir clair
Aux reflets changeants de la mer,
Colinette regarde la route,
Va rêvant, tressaille, écoute.
Car au loin, dans le silence,
Monte un chant enivrant toujours
Tremblante, elle est sans défense
Devant ce premier chant d'amour:

(Refrain:)
Des roses s'ouvrent en Picardie,
Essaimant leurs arômes si doux
Dès que revient l'Avril attiédi
Il n'en est de pareille à vous
Nos chemins pourront être un jour écartés
Et les roses perdront leurs couleurs,
L'une, au moins gardera pour moi sa beauté
C'est la fleur que j'enferme en mon cur

A jamais sur l'aile du temps,
Depuis lors ont fui les ans
Mais il lit dans se yeux la tendresse,
Ses mains n'ont que des caresses
Colinette encor voit la route
Qui les a rapprochés un jour,
Quand monta vers son cur en déroute
Cette ultime chanson d'amour:

Refrain

Hansis Schlagerseiten