Artisanat pour tous
index généralcourrielnouveautésconversions

L'artisanat pour toutes les bourses

Il y a trois sortes d'artisant: L'artisanat patrimonial, l'artisanat "coup de coeur" et l'artisanat hobby.

L'artisanat patrimonial

Ce sont ces articles faits main qui passeront d'une génération à l'autre pour conserver le souvenir des grands-mères (et grands-pères) dans le coeur de toute la famille.

On choisira des matériaux qui passeront le temps avec grâce, de la qualité mais surtout des fibres naturelles: laine, coton, lin, en se tenant loin des synthétiques. Pour les objets en bois on optera pour un fini ciré ou laqué plutôt que verni, car le verni à tendance à jaunir et à craquer, même dans les meilleures conditions d'entreposage.

L'artisanat "coup de coeur"

I; n'a pas besoin de durer éternellement. C'est ce petit quelque chose qu'on prend autant plaisir à faire qu'à admirer par la suite, ou à donner. C'est souvent un kit avec tout l'équipement fourni. Quand on dit cour de coeur, on ne pense pas vraiment au prix, mais il faut prendre quelques variables en considération:

  • La connaissance de la technique, si elle n'est pas expliquée dans le kit et si possible, avoir quelqu'un pour vous dépanner en cas de pépin car c'est tellement frustrant de commencer un projet sans pouvoir le terminer.
  • Le temps de réalisation: C'est un des premiers critères de sélection car un projet qui s'étire sur des semaines, voir des mois, risque fort bien de se terminer par un petit paquet perdu au fond d'un tiroir.
  • L'utilisation du projet terminé: Cela peut sembler fou au premier abord, mais si vous avez craqué pour cette valence de rideau en dentelle frivolité et qu'elle est de toute beauté mais... vous n'avez pas de fenêtre pour la placer... Vous comprenez?

L'artisanat hobby

Il a longtemps été considéré comme dispendieux. C'est plus facile d'acheter tout fait et souvent à petit prix que de consacrer temps et argent à fabriquer ce qui se trouve déjà dans le commerce. Mais attention! Ce n'est pas parce que c'est fait main que c'est onéreux. Le mot magique est: RÉCUPÉRATION.

Ce qui a déjà servi une fois peut obtenir une seconde vie en autant qu'on ait un peu de temps, d'espace et d'imagination.

Temps:
Récupérer du matériel ne se fait pas en criant ciseaux. Par exemple, les tissu: Il faut les laver, enlever les garnitures, les coutures et bien les plier pour l'entreposage. Si possible, placer les tissus de mêmes fibres dans la même boîte pour les retrouver facilement, les cotons, les velours, les soies, les synthétiques, etc.

Espace:
Avant d'utiliser vos fournitures, il faut les placer quelque part. Et surtout, trouver des emplacements qui seront facile d'accès lorsque vous aurez besoin de vous en servir.
Ce qui est inaccessible est perdu, et l'espace qu'il occupe aussi.

Imagination:
Un pan d'une jupe de satin pris dans une boutique d'occasion peut devenir le fond d'une broderie fine ou une robe de gala pour une poupée. Des restes de laines achetés en vrac peuvent se broder sur du canevas de plastique ou de la toile. Même ces vêtements trop vieux, usés, tachés, déchirés, peuvent devenir de la bourre pour une peluche. Conservez aussi les boutons, perles et paillettes cousues, et les fermetures éclair pour d'autres projets.

Tout se travaille, et tout se récupère, en autant qu'on y mette un peu du sien. Et ça ne coûte pas cher!





Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Créations Siubhan



web
analytics