Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions


Halloween

Chemise et tunique pour costume d'époque

Chemise

image
La chemise a été le vêtement de base pour hommes et femmes jusqu'au 18e siècle. Elle a été portée par les paysans autant en Europe qu'en Amérique du Nord (dès l'arrivée de Colomb).

Fabriquée de coton, de lin ou de chanvre, elle est habituellement blanche ou écru, de la teinte des fibres naturelles avec lesquelles elle est tissée.

Sa coupe est simple car elle n'est pas ajustée et sans décoration.



Fournitures

  • Coton, lin ou chanvre (blanc ou teinte naturelle)
  • Fil assorti
  • Galon mince et passe-galon
  • Aiguilles et épingles
  • Papier et crayon pour le patron
  • Galon à mesurer


Technique

image
  • Mesurez le tour de poitrine et ajoutez 5 cm d'aisance.
  • Faites de même aux hanches.
  • Divisez votre calcul en deux pour obtenir les parties du dos et du devant.
  • Les manches sont calculées du dessus de l'épaule à la pointe du mamelon. Elles sont droites, en tuyau, et se rendent soit au coude ou au poignet.
  • Prévoyez une encolure arrondie, assez large pour y passer la tête, et un peu plus échancrée à l'avant qu'à l'arrière.

image
Pliez le tissu en deux avant de couper, pour assurer la symétrie des pièces.

Les manches longues sont terminées aux poignets par un plissé, assez grand pour y passer la main. Puisque les bandes élastiques n'ont été inventées que tout récemment, il vaut mieux s'en passer si vous désirez que votre costume reflète vraiment l'époque.

image
Cousez les manches en place, passez un galon aux poignets (pour manches longues seulement) et plissez avant de rentrer les bouts du galon dans la couture.

Variantes

image
Vous n'avez qu'à comparer la chemise incluse dans un patron commercial avec cette autre, plus conforme à la tradition.

Certaines chemises sont finement plissées au col et aux manches, ce qui donne de l'ampleur à toute la chemise. Dans ce cas, prévoyez un tiers de plus de tissu autant pour le corps de la chemise que pour les manches.



Tunique

image
Que ce soit pour une robe longue ou une tunique, ce patron a pour base la chemise, avec un plissé au col. Comptez autant de tissu pour les manches que pour la tunique, surtout si cette dernière est courte.

Vous devez nécessairement choisir un tissu à tissage serré, un coton ou un mélange avec coton. Cela inclut les velours, les velours cordés, les sergés, les brocarts et toutes les qualités de cuirs et cuirettes.

Fournitures

  • Tissu de préférence uni
  • Fil assorti
  • Galon mince et passe-galon
  • Aiguilles et épingles
  • Papier et crayon pour le patron
  • Galon à mesurer


Positionnement du tissu

  • Pliez le tissu en deux sur le pli naturel (le pli du tissu sur le rouleau);
  • Définissez la longueur des manches. Il n'y a pas de longueur déterminée à l'avance, à moins que vous ayez déjà choisi un style ou une époque particulière. Allouez assez de tissu pour les manches.
  • Pliez le tissu en deux, dans la direction opposé au pli naturel, pour créer quatre épaisseurs. Cela doit vous donner un grand rectangle.
  • Avant de couper quoi que ce soit, nous devons maintenant faire le modèle en papier.

image
tunique courte)

image
tunique longue

Voici deux modèles pouvant servir autant pour les tuniques courtes que les robes. Le choix des manches n'influencent pas le reste du patron.

Allouez quelques centimètres de plus à vos mesures actuelles. Vous devez prendre en compte le tour de hanches, la longueur de l'épaule à la cheville (pour une robe longue) ou de l'épaule à mi-cuisse (pour une tunique). Mesurez l'emmanchure pour dessiner le haut des manches, la longueur réelle du bras pour le haut de la manche et une ligne droite entre les deux pour l'évasement.

Un tour de cou standard est de 30 cm ou moins. Un ajustement peut être fait plus tard.

Choisissez le style de vêtement, si ce n'est déjà fait, marquez le tour de col et les manches avec ou sans évasement. Placez le patron sur le pli naturel du tissu, pour obtenir deux moitiés complètes plutôt que quatre parties à recoudre.

Coupez seulement le tour de col et le côté (pas les manches).

Ouvrez le tissu en deux, épinglez et cousez les coutures des côtés. Fixez un biais de la même teinte au col et tournez-le sur l'envers du tissu, pour créer un passage au galon. Surfilez les manches et le bas, ajustez les longueurs, les plis et plissages.

image
Naturellement, il est toujours possible d'ouvrir, soit à l'avant ou sur les côtés pour donner de l'ampleur au vêtement. L'image ci-dessus montre une robe d'apparat, avec ouverture sur le devant et des pinces pour ajuster le corsage. ce patron n'est pas d'époque mais une reconstitution d'une maison de couture.

Les tuniques et les robes faites sur le même modèle peuvent convenir à plusieurs époques car elles sont restées à la mode pendant plusieurs siècles. Une tunique servant de base à un costume de moine sera en brun ou en beige, unie et sans artifice. Une tunique de paysan du Moyen-Âge sera de couleur assez foncée sans nécessairement être terne (en bleu, brun, rouge, vert), assez contrastante avec la chemise blanche ou écrue qu'elle ne recouvre qu'en partie. Une robe d'apparât pour la noblesse sera soit richement brodée (des appliqués de dentelle donnent un travail chic et vite fait) ou dans un tissu hautement décoratif, comme le brocart et les toiles d'ameublement avec fils d'or. Considérez que ces tissus sont lourds et que l'ampleur donnée soit aux manches, au buste ou aux hanches épaissireront vos formes et alourdiront vos mouvements. Le velours et les brocarts sont à nettoyer à sec. Des perles de verre peuvent être cousues soit une à une ou sur fil indépendant, mais de grâce, évitez les paillettes de plastique!

Variantes

Vous pouvez combiner ce modèle de base avec un empiècement d'une autre couleur, une ceinture pour froncer la taille, un col ou des bandes de brocart. Vous pouvez aussi ajouter, sur ce même modèle, la tunique sans manche, ouverte à l'avant, par-dessus la robe à manches évasées.






Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.