étoile.jpg (59290 bytes)

COMBAT
COMMUNISTE

textes pour le débat
dans le mouvement révolutionnaire

Comité de Paris « Domingos Teixero »
pour le Parti Communiste Révolutionnaire
(Marxiste-Léniniste)

____________________

   

CONDAMNATION DES SEPT COMMUNISTES ET ANTIFASCISTES ESPAGNOLS DE PARIS

 

     La Cour d’Appel de Paris vient de condamner les 5 militants et dirigeants du P.C.E.(r), plus les 2 militants des G.R.A.P.O. En choisissant l’« égalitarisme » elle a infligé 8 ans à chacun ! Sauf pour Rosario Llobregat Moreno, qui a été confirmée à 3 ans et qui est sortie de prison depuis peu. En faisant mine de « modération », on a réduit d’un petit rien les peines maximales infligées en premier degré (rappelons que 10 ans c’est la maximale prévue pour cette inculpation, « association de malfaiteurs à finalité terroriste »), tout en relevant à un camarade (qui est passé de 6 ans à 8), on a confirmé la condamnation dans sa substance juridique et surtout confirmé des peines qui restent lourdes ! Par rapport aux « preuves » existantes et par rapport à l’acte de répression politique d’un parti communiste. Et encore par rapport au fait que ces camarades sont en plus condamnés à l’extradition, qu’ils risquent concrètement de passer ensuite à une autre longue période de détention en Espagne.

     Personne n’avait grandes illusions : depuis le départ c’est évident le caractère très politique et même stratégique de ce procès. L’Espagne et la France, pays impérialistes de premier ordre, sont engagés dans la « guerre infinie contre les peuples et le prolétariat ». Ils sont engagés dans cette escalade répressive qui fait rage et dont la cible principale ce sont les expressions politiques et idéologiques de notre classe. On vise le prolétariat européen en le frappant dans ses tentatives de se constituer en force politique, de constituer les instruments essentiels pour avancer dans la perspective révolutionnaire, pour résister à la machine de destruction sociale de l’impérialisme.

     Nous réitérons notre pleine solidarité à ces camarades et faisons appel à toutes les forces de classe pour faire front face aux prochains actes répressifs, dont leurs extraditions

Paris, le 1er mai 2004

Secours Rouge

 

http://apa.online.free.fr/France/Infos/Espagnols/050504CSR.html

 

______________________

« Les communistes ne s'abaissent pas à dissimuler leurs opinions et leurs projets. Ils proclament ouvertement que leurs buts ne peuvent être atteints que par le renversement violent de tout l'ordre social passé. Que les classes dirigeantes tremblent à l'idée d'une révolution communiste ! Les prolétaires n'y ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à y gagner. Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! »
MARX ET ENGELS
(Manifeste du Parti Communiste, 1848.)

« Il est absolument naturel et inévitable que l'insurrection prenne une forme plus haute et plus complète, celle d'une guerre civile prolongée embrassant tout le pays, c'est-à-dire d'une lutte armée entre deux parties du peuple. Cette guerre ne peut être conçue autrement que comme une série de grands combats peu nombreux, séparés par des intervalles assez grands, et une masse de petites escarmouches dans l'intervalle. S'il en est ainsi, et il en est bien ainsi, la social-démocratie doit absolument se proposer de créer des organisations aussi aptes que possible à conduire les masses à la fois dans ces grands combats et, si possible, dans ces petites escarmouches. »
LÉNINE
(La guerre des partisans, 1905.)

« Les flics peuvent mettre les révolutionnaires en taule, les torturer et les assassiner, mais ils ne peuvent jamais tuer la révolution et la mémoire des communistes. »
CELLULES COMMUNISTES COMBATTANTES
(Lettre ouverte aux militants de base du P.T.B.... et aux autres, 27 mars 1985.)

[ Page principale ]  [ Plan du site ]

 

 

Hosted by www.Geocities.ws

1